Réalisations

ville de Boischatel

Les Classiques Mystères

En remplacement des Classiques du mercredi, la ville de Boischatel vous propose des présentations d’artistes variés dont le lieu demeure un mystère. Les Productions Menzo sont fières de vous présenter les diffusions en direct sur Internet.

Forgotten Tales

Forgotten Tales a été créé à Québec en octobre 1999 à la suite d’un projet de musique proposé par René Pineault (gérant), en hommage au mouvement Power Metal bien connu en Europe.

Ce groupe composé de fervents musiciens, Sonia Pineault (vocale), Martin Desharnais (guitare), Patrick Vir (basse), Mike Bélanger (batterie) et Frédérick Desroches (claviers) affiche une audace dans la production d’un son venant des pays anciens. 

Le talent exceptionnel qui les habite, ainsi que l’originalité d’une voix féminine dans un monde dominé par les hommes, leur donne un son qui leur est propre, qui les propulse dans les rangs occupés par des groupes de calibre international.

L’année 2003 marque le retour du groupe en studio pour enregistrer son deuxième album intitulé «All the Sinners» à la fin du mois d’octobre de cette année. Avec l’aide de l’ingénieur du son, Pierre Talbot, Forgotten Tales a passé six mois au studio Menzo, enregistrant et peaufinant leur musique. Le résultat n’est pas attendu. 

La maison de disques japonaise M & I annonce la sortie officielle de l’album en août 2004; le 18, pour être plus précis. Ceci, deux semaines avant la sortie au Canada. Déjà, les avis commencent à sortir de partout et la liste des collaborateurs pour la distribution à grande échelle ne cesse de s’allonger…

Leitmotiv

En 2000, Charles Gendron-Carrier , Philippe Bourque et Sébastien Jean-Troestler se réunissaient pour une prestation au spectacle de variétés du Collège de Lévis. La formation, qui avait composé une chanson pour l’occasion, s’était nommée Mortuus in Species. Au courant de 2001 et 2002, ces trois musiciens ont recruté un batteur qu’ils connaissaient bien, Jean-David Vien, avec qui ils pratiquaient à l’occasion. Jean-David était anciennement dans Overleve, un groupe hommage à Primus. Son style et sa créativité tombaient parfaitement dans la démarche de Mortuus In Species. En juillet 2002 s’est joint Olivier Boucher, qui avait joué plusieurs années avec le groupe punk rock Gervais Attack, afin de combler la basse. Son oreille musicale permettait de peaufiner les dernières créations du groupe.

Mortuus In Species est ensuite devenu Les Maçons pour deux brèves prestations publiques (la première à la Baraka, l’autre au Céjep Lévis-Lauzon), afin de dépanner les organisateurs des spectacles. Le groupe fait son premier spectacle officiel le 14 novembre 2003 sous le nom de Leitmotiv. Les compositions instrumentales du groupe ont alors charmé un public en délire. Après une vingtaine de compositions, apportées principalement par Philippe, le son de Leitmotiv s’orientait de plus en plus vers un rock progressif mélodique teinté d’influences classiques, celtiques, funk, psychédélique, etc.

Après quelques concerts au cours de l’année 2004, les membres de Leitmotiv ont décidé d’arrêter les concerts pour consacrer leur temps à l’intégration de voix et de paroles sur leurs pièces. Charles prit cette responsabilité, et en octobre 2005, Leitmotiv signaient un contrat d’un an avec les productions Menzo pour l’enregistrement d’un premier album. Le groupe revient sur scène en janvier 2006 devant une foule partisane. Les nouvelles compositions et les mélodies vocales sont alors très bien accueillies.

Leitmotiv enregistre son premier album, « Entangled », pendant l’année 2006 et tourne un vidéo-clip pour la pièce « The Crash ». Le tout sera dévoilé au public en février 2007, et le groupe envisage de se donner en spectacle à travers la province pendant l’été.

Mundi Domini

Né en 1997 et provenant du quartier Limoilou, à Québec, ce groupe est formé de six jeunes musiciens de l’École de musique Jean-de-Brébeuf, soit Mélanie Caron, Odrée Couture-Bédard, Rae Couture, Stéphane Doyon et Sean Lonergan et Annabel Pompilio. 

Pour la plupart multi-instrumentalistes, ces jeunes musiciens collaborent tous vocalement au sein du groupe.  Après avoir remporté un concours scolaire, ils sont invités à plusieurs festivals nationaux. En 2001, ils ont la chance d’enregistrer un premier album. 

Ayant tous atteint la jeune vingtaine, ils proposent leur album « Mundi Domini » en mai 2002, avant d’entreprendre une tournée dans le cadre du programme de sensibilisation de la chanson et de diffusion pour le milieu collégial 2002-2003.

Inscrivez-vous à notre Infolettre